Le concept de lead time logistique continue de gagner de l’importance pour le secteur. En effet, comme nous le verrons un peu plus tard dans l’article, le concept en soi n’est pas nouveau. Il a toujours joué un rôle déterminant pour le succès de pratiquement toute sorte d’entreprise. Cependant, avec les innovations qui ne cessent de fleurir à la fois en logistique et dans le secteur technologique en général, le terme a pris une toute autre tournure. Voyons sans plus tarder de quoi il s’agit.

Comprendre le lead time en logistique

Il faut d’abord comprendre ce qu’est le lead time pour ensuite pouvoir explorer les facteurs auxquels il est lié.

Définition et importance du lead time

Mais avant toute chose, que signifie au juste le terme lead time en français ? Les équivalents que l’on rencontre le plus souvent sont : « délai » et « temps de passage ». En gros, le lead time logistique correspond au temps écoulé entre le début et la fin d’un processus donné.

Quel genre de processus exactement ? Plusieurs cas de figure sont possibles. Il y a en effet différents types de lead times :

  • Lead time de production : désigne le délai entre le début de la production par le fabricant et le moment où le produit est prêt à être commercialisé.
  • Lead time commercial : correspond aux prédictions faites par les départements des ventes concernant les délais de livraison.
  • Lead time d’approvisionnement : désigne le délai nécessaire entre la recherche d’un certain produit et l’accès à ce produit.
  • Lead time de commande : désigne le délai écoulé entre une commande et la livraison du produit concerné.

Il n’est pas vraiment difficile de saisir en quoi ce concept est si important. C’est un indicateur direct de la capacité à honorer un certain contrat et/ou engagement : envers les clients ou tout simplement envers vous-mêmes en tant que responsables d’entreprise. Le plus gros pari ici est de pouvoir respecter cet engagement (quelle que soit sa nature) dans les limites d’un certain délai. On l’aura donc compris, le lead time fait partie des stratégies de gestion du temps.

Facteurs influant sur le lead time

En fonction du type de lead time logistique évalué, on peut citer les facteurs suivants :

  • Emplacement géographique (du fournisseur, client, etc.). En effet, plus la distance augmente, plus le délai peut augmenter. Pensez au cas du lead time de commande, par exemple.
  • Complexité du produit. Certains produits peuvent demander plus de temps lors de leur conception et fabrication. Par conséquent, cela peut avoir un impact direct sur les lead time de production et d’approvisionnement.
  • Transport utilisé. Certains modes de transport peuvent accélérer ou bien ralentir le lead time de commande.
  • Stocks. Il va presque sans dire que lead time et gestion des stocks sont indissociables. Imaginez par exemple que vous soyez en rupture de stocks… une situation typique susceptible de perturber le lead time de commande.

Stratégies d’optimisation du lead time

Voyons maintenant les principales solutions qui s’offrent à vous.

Révision des processus logistiques

L’une des méthodes les plus connues et efficaces est sans doute la cartographie des processus logistiques. Pour rappel, il s’agit d’une représentation graphique qui permet de visualiser l’ensemble des opérations logistiques planifiées. Donc si vous y intégrez les différents aspects du lead time logistique, cela contribuera à avoir un bien meilleur suivi. De là, vous pourrez procéder aux ajustements et révisions nécessaires.

Collaboration avec les fournisseurs pour réduire le lead time

Vous connaissez bien sûr ce bon vieux cliché en anglais : « communication is key ». Il s’applique parfaitement à la relation que vous devez entretenir avec vos fournisseurs. Pensez donc à rester à l’écoute de vos partenaires professionnels. Prêtez attention à ce qu’ils ont à dire. Par exemple : quels sont les défis auxquels ils sont confrontés en matière de temps ? Est-il possible que vous puissiez leur alléger la tâche ou être plus flexible lorsque possible ? Attention, il ne s’agit pas de vous sacrifier pour autant. Il est plutôt question de respect mutuel et d’entraide dans le cadre (bien évidemment) du contrat que vous avez passé.

Veillez également à exprimer votre appréciation à vos fournisseurs, voire à les récompenser de temps en temps. Au-delà de l’aspect purement humain, une telle approche aura un impact positif sur le fonctionnement global de votre chaîne d’approvisionnement.

Impact du lead time sur la performance logistique

Quels résultats peut-on espérer obtenir avec une utilisation judicieuse du lead time logistique ?

Effet du lead time sur la satisfaction client

La relation entre lead time et satisfaction client est assez évidente. En effet, lorsque vous parvenez à optimiser vos délais concernant l’approvisionnement et les commandes, vous êtes en mesure de répondre à la demande de votre clientèle beaucoup plus rapidement. Une telle aptitude rend également votre entreprise bien plus fiable aux yeux des clients.

Lead time et efficacité opérationnelle

En parlant de fiabilité, nous en venons à un autre concept tout aussi important : celui d’efficacité opérationnelle. Pour rappel, il s’agit du ratio entre vos investissements et les résultats que vous arrivez à obtenir. Les investissements en question comprennent tous les moyens que vous mobilisez : budget, main-d’œuvre, mais aussi tout ce qui est en rapport avec les délais. En somme, optimiser le lead time logistique a évidemment un impact positif sur cette efficacité globale.

Outils et technologies pour réduire le lead time

Est-il possible d’effectuer vos opérations logiques en moins de temps, sans pour autant faire un compromis quelconque en terme d’efficacité ? C’est ce que nous allons voir dans la section suivante.


Systèmes de gestion de l’information en logistique

Connus également sous le nom de systèmes d’nformation logistique (SIL), ce sont des logiciels et programmes numériques avec diverses fonctions. Ils permettent non seulement une vue d’ensemble de la chaîne, mais aussi un plus grand degré d’exactitude dans les calculs. Ainsi, il devient beaucoup plus facile de gérer différents aspects tels que l’approvisionnement, les commandes, l’expédition ou encore le transport.

L’utilisation de l’automatisation et de l’IA pour optimiser le lead time

L’automatisation de tâches touche également (et heureusement) le lead time logistique.Véhicules automatisés, entrepôts automatisés, apprentissage automatique (machine learning), capteurs connectés, mégadonnées (big data)… autant d’éléments qui continuent de métamorphoser la logistique d’aujourd’hui et de demain. Il va sans dire qu’ils ont tous pour effet de réduire les délais requis par les opérations concernées.

L’intelligence artificielle (IA) complète le tableau. Elle contribue grandement à l’amélioration de la performance logistique, notamment pour tout ce qui relève de la gestion des stocks. Grâce aux prévisions de l’IA, ruptures et surplus peuvent être évités et surtout, vos lead times gagnent en rentabilité.

Mesures et analyse du lead time en logistique

Bien comprendre le concept de lead time logistique passe également par l’utilisation de mesures quantitatives ainsi que d’analyses qualitatives.

Méthodes de mesure du lead time

Il convient de commencer par clarifier une confusion quelque peu fréquente. Il s’agit celle concernant l’opposition lead time vs cycle time. Ces deux concepts renvoient en effet à deux mesures différentes. Il est toutefois assez compréhensible qu’ils soient souvent confondus.

Le cycle time (ou « temps de cycle » en français) est le temps requis pour accomplir une tâche comme, par exemple, la fabrication d’un produit donné. Il est donc similaire au lead time a priori. Ce dernier est toutefois un peu plus complexe. Comme on l’a vu, il comprend souvent d’autres aspects comme la commande et la planification. Autrement dit, le lead time logistique est plus une question de processus. Alors comment le calcule-t-on ?

Rien de bien compliqué. La formule générale est la suivante :

Lead time = date de fin du processus – date de début du processus

Après, si vous souhaitez mesurer les différents types de lead time, la formule reste assez semblable. Par exemple, dans le cas du lead time de commande :

Lead time de commande = date de livraison – date de commande

Donc en tous les cas, vous devez soustraire le début de X étape à la fin de X étape.

Analyse des données pour l’amélioration continue

Plusieurs méthodes d’analyse s’offrent à vous. Il y a par exemple la célèbre formule de Wilson également connue sous le nom de Quantité Économique de Commande (Economic Order Quantity – EOC). Elle indique la période optimale pour le réapprovisionnement des unités de production et de stockage (magasin, usine, etc.). Elle aide donc essentiellement à optimiser vos stocks en évitant ruptures et/ou surplus, et donc à réduire vos coûts.

Le point de commande (reorder point – ROP) est une autre mesure avec un objectif similaire. Il permet d’analyser et de déterminer le meilleur moment pour passer une nouvelle commande à vos fournisseurs.

On a également l’indice de performance fournisseur (supplier performance index – SPI). Ici il s’agit plutôt d’évaluer le travail de vos fournisseurs et de voir s’ils remplissent les clauses des contrats que vous avez signés avec eux.

On vise donc plusieurs types d’amélioration à la fois. L’une d’entre elles est l’optimisation des délais de livraison. L’objectif est que vous deveniez capable de répondre à la demande (et donc aux commandes) avec précision, une fois que vous connaissez le temps exact dont vous avez besoin. Bien évidemment, plus ce délai est court, mieux c’est. Il va sans dire que l’approvisionnement est étroitement lié à la production et au stockage. L’idéal est d’arriver à maîtriser tout cet ensemble.

Une fois que vous analysez chacune des opérations, vous êtes en mesure de prendre les précautions nécessaires. Par exemple, vous pouvez décider d’automatiser votre travail davantage afin de réduire les délais requis.

Êtes-vous à la recherche d’un agent logistique professionnel ? Cliquez pour obtenir des informations sur notre service de conseil en logistique !

Foire aux questions

Le lead time logistique est-il vraiment important pour le succès d’une entreprise ? 

Oui. Optimiser les différents types de lead time a un impact direct sur les délais et donc les engagements contractés par une entreprise. Par conséquent, cela influence de façon positive la fiabilité, l’efficacité et la rentabilité. 

Dois-je externaliser ma chaîne d’approvisionnement pour optimiser mon lead time ?

La réponse va dépendre des moyens dont vous disposez. Faire appel à la logistique tierce partie en choisissant des partenaires de qualité peut vous être bénéfique, si vous n’êtes pas en mesure de tout gérer par vous-même. 

Le lead time doit-il être nécessairement court ?

Le délai idéal peut varier selon le contexte de travail (secteur concerné, type de produits fabriqués, etc.). Cependant, il est vrai que généralement parlant, plus le délai est court, plus la satisfaction des clients augmente. Par ailleurs, cette rapidité peut réduire vos frais dans bien des cas.